Revenir

Nostra Senyora de l'Esperança

Visit
Architecture
Fichier

Introduction

C’est une église délicatement néoclassique, bien que son créateur y a incorporé des éléments du couvent gothique de Sant Francesc de Girona (les arcades du cloître) et deux sépulcres gothiques de la chapelle du château de Forxà en son intérieur. L'extérieur se distingue par ses volumes, ses entrées et sorties et par la blancheur de ses murs en contraste avec le toit rugissant.

La façade est très simple et bien qu’elle soit néobaroque, elle inclut le méditerranéisme du noucentisme.  Elle est dominée par un ensemble ornemental en pierre comportant la porte encadrée avec des volutes, des piliers et des éléments floraux, une niche vide et une rosace circulaire avec des éléments végétaux. La partie supérieure sur le fronton triangulaire est terminée d’un balcon contenant le clocher principal et au-dessus se trouve une ouverture avec un arc en plein cintre.

Cette urbanisation a été initiée en 1924 par l'industriel Josep Ensesa i Gubert, en collaboration avec l'architecte Rafael Masó i Valentí. Elle a été nommée « ruisseau à proximité » (segueró ou Segaró). La première maison achevée la même année fut celle construite par M. Ensesa, la "Senya Blanca", mais la véritable grande poussée constructive n'a eu lieu qu'en 1928 avec des oeuvres comme la maison Masó en 1928, la maison Cibils en 1929 ou l’Hôtel de la Gaviana en 1924-34. À la mort de Masó, Francesc Folguera i Grassí pris en charge l’urbanisation. De nombreux aménagements tels que le chemin de ronde, l'église, les thermes et la disposition finale de la maison d'hôtes (Hôtel La Gavina) viennent de lui. Après sa mort en 1960, ce fut Adolf Florensa qui le remplaça. À Sagaró on créa une gentry urbaine à caractère autochtone et de racines noucentistes marquées.

Images
Évaluations
No votes yet
Évalutations avec commentaires Publier note